MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu

    Lire l'article complet et le palmarès sur le site des DNA >> 

    Jun 11 2019

    L’équipe réserve d’Achenheim/Truchtersheim vient de réaliser un sacré exploit en se hissant au niveau de la Nationale 1. Le résultat d’un patient et méticuleux travail de formation.

    Cette saison 2018-2019 est décidément historique pour l’ATH. La “une” s’est maintenue en D2,   la “deux” s’est hissée en N1 ce week-end.  Photo Nicolas HALTER
    Cette saison 2018-2019 est décidément historique pour l’ATH. La “une” s’est maintenue en D2, la “deux” s’est hissée en N1 ce week-end. Photo Nicolas HALTER

    «C’est tellement beau et magique de vivre ça avec ce groupe de “minettes” qui a su se prendre au jeu de cet objectif un peu fou. »

    Ces jolis mots affectueux sont de Marina Correia, la capitaine d’une équipe valeureuse qui a toujours cru en son rêve. Celui d’atteindre la N1, un niveau de jeu quasi impensable pour une réserve tant il semblait si longtemps le territoire des “grandes” de la “une”.

    « Fière que ces filles-là portent les couleurs de l’ATH »

    Car c’est une situation totalement inédite dans le paysage du handball alsacien : l’ATH aura à la rentrée deux équipes évoluant tout près du sommet de la pyramide, une en D2,

    Lire la suite de l'article

    Les joueuses de l’ATH II ont livré un match de barrage épatant face à Ajaccio (33-23) à Angoulême pour s’ouvrir les portes de la Nationale 1. Leur foi et leur détermination auront fait la différence.

    Il fallait surmonter la déception de la semaine passée, celle d’avoir manqué la montée directe contre Chevigny. Les jeunes joueuses d’Achenheim/Truchtersheim ont su le faire avec brio, avec un cœur énorme surtout.

    Une ode aux vertus collectives

    « Elles étaient tendues au briefing d’avant match, raconte Sophie Marangé, l’entraîneur de l’ATH II. Mais sur le terrain, elles ont joué comme elles savent le faire, avec notre philosophie, en défendant fort, en courant beaucoup, tout le temps, en mettant du rythme. »

    La différence s’est faite très vite sous l’impulsion de Mathilde Ziegler : 2-2 (6e ), mais 8-3 (11e ). « Les anciennes ont lancé le truc, tout le monde avait un peu la rage par rapport à la semaine dernière. Mais chacune a apporté sa petite pierre à sa manière. »

    Lire la suite de l'article
    Jun 04 2019

    Pour compenser le départ de Wendy Obein (32 ans) à Mérignac, promu en D1, Achenheim/Truchtersheim a fait le pari de la jeunesse avec la venue de Tifenn Le Cloarec, une gardienne de but de 18 ans.

    À ce poste stratégique, il était forcément difficile de trouver quelqu’un de la même envergure que Wendy Obein (6 sélections en équipe de France), qui vient de passer les deux dernières saisons à protéger les filets de l’ATH.

    Margaux Cintrat promue numéro 1 

    Une autre donnée à prendre en compte, ce sont les départs en centre de formation cet été de Mélanie Halter et Camille Cavaliere, deux espoirs du club du Kochersberg, la première à Metz, la seconde à Toulon/Saint-Cyr.

    « Nous étions obligés de chercher une gardienne, française de préférence, avec la possibilité d’évoluer à ce niveau de la D2, explique Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH. Et on a assez vite été convaincu de faire de Margaux (Cintrat) la numéro 1 affichée avec, derrière elle,

    Lire la suite de l'article

    Jun 01 2019

    De ce dernier match dépendra l’avenir immédiat des deux équipes présentes ce soir sur le terrain de Truchtersheim. L’ATH II ou Chevigny verra directement la N1, l’autre sera barragiste

    Sophie Marangé et ses joueuses sont à une heure d’un immense bonheur.  PHOTO DNA - Jean-François Badias
    Sophie Marangé et ses joueuses sont à une heure d’un immense bonheur. PHOTO DNA - Jean-François Badias

    C’est le scénario rêvé , l’affiche idéale pour une 22e et dernière journée. Longtemps, la lutte pour la montée en N1 concernait quatre équipes, mais les deux premières ont écarté tout le monde, restant seules au monde devant tous les autres.

    La réserve de l’ATH aura l’avantage du terrain, Chevigny celui du goal-average particulier et pourra se contenter d’un match nul. Chacun aura un filet sous ses baskets, le perdant de l’histoire sera barragiste.

    « Il faudra aussi gérer nos émotions »

    C’est un autre clin d’œil de cette sacrée affiche : le 26 janvier dernier, les Bas-Rhinoises encaissaient en Côte-d’Or leur dernière défaite. Elle avait été sévère (32-23)

    Lire la suite de l'article

      Block droite haut

          

         

         

      toutes_les_news
      Login
      Pseudo :

      Mot de passe : 

      Connexion automatique

      Perdu le mot de passe ?
      Facebook

       

      Block droite en bas

      bottom_gauche


      boutons bas page
      Pseudo :
      User-Login
      Votre E-mail