MS=ms70786492
*
TOP_2015
Menu
INFO GENERALE : Patron taille D2
14/5/2018 7:11:00 (153 lectures)

Les joueuses de l’ATH ont encore une fois été à la hauteur de l’événement. Elles ont livré un match d’une énorme intensité pour faire subir au Pouzin, leur dauphin, sa première défaite à domicile.

Les joueuses de l’ATH ont pris une option presque définitive sur la première place.  PHOTO DANY FEYS

Les joueuses de l’ATH ont pris une option presque définitive sur la première place. PHOTO DANY FEYS



On aurait pu craindre une certaine décompression, les deux équipes ayant atteint leur principal objectif, celui de monter en D2. Mais c’est tout le contraire qui s’est produit. L’ATH et Le Pouzin, qui se sont suivis au classement durant toute la saison, ont fait honneur à leur statut, ont fait honneur à leur sport, en se livrant une opposition de taille D2.

« C’était vraiment un très gros match, savoure Aurélien Duraffourg, le coach de l’ATH. D’une rare intensité. Les deux équipes avaient vraiment envie de le gagner, de s’affronter, d’avoir des références. »

Portées par les arrêts de Margaux Cintrat et les buts de Dalila Abdesselam, les joueuses du Kochersberg sont présentes d’entrée : 2-4 (6e ), puis 3-5 (9e ) et 4-7 (12e ). « On a fait une très bonne entame en défense et on a trouvé des solutions sur des tirs de loin. »

« Cela prouve que l’on est l’équipe la plus régulière »

Mais Tamara Stojanovic se montre un peu trop incisive maintenant et l’ATH baisse d’un ton : 12-12 (22e ) et 18-14 à la pause.

« Nous avons mis une mauvaise agressivité, trop physique et pas assez tactique, dans le jeu et on s’est fait complètement déborder. »

Même constat à la reprise (19-14), mais le rétablissement est proche. « On se retrouve progressivement, en redevenant plus cohérent dans l’aspect défensif, plus audacieux et plus simple dans l’aspect offensif. En deuxième période, c’est nous qui dictons le rythme de la rencontre. »

Wendy Obein se déploie, extrêmement dissuasive, Kristyna Salcakova et ses copines se démènent sur chaque ballon et l’ATH revient (23-23, 47e ). Avant de poursuivre sur sa lancée : 24-27 (53e ).

« Il y avait plus d’intelligence et de “peps”, c’est nous qui avons alors joué les contres. On aurait même pu faire la différence plus tôt. Mais on s’est toujours senti en danger, c’est même ça qui nous a permis de continuer. »

De 25-29, Le Pouzin revient à 28-29 (59e ). Mais un ultime but de Mathilde Ziegler, un ultime arrêt de Wendy Obein permettent à l’ATH de s’imposer.

« C’est bien, cela prouve que l’on est l’équipe la plus régulière de la poule, ponctue Aurélien Duraffourg. Les filles ont fait les efforts, il faudra encore en faire pendant 120 minutes. Car il nous faudra deux victoires de plus si on veut jouer le titre de champion de France à Paris. »


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: •  ATH • Guy Lagache  •
  Dominique Lagache
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail