MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
INFO GENERALE : Délivrance finale
18/9/2017 7:20:00 (220 lectures)

Les joueuses de l’ATH ont rasé les murs durant toute la partie, mais elles ont levé les bras à la fin, s’imposant de justesse contre Palente après avoir été très longtemps menées.

Les filles de l’ATH ont mis du temps à faire plier Palente, mais l’essentiel est là.  PHOTO DNA – FRANCK KOBI

Les filles de l’ATH ont mis du temps à faire plier Palente, mais l’essentiel est là. PHOTO DNA – FRANCK KOBI



Il y a de la crispation dans l’air dans ce début de match. Les gestes sont parfois hésitants, les intentions manquent de tranchant.

Mais la défense, désormais articulée autour de Manon Hemmerlin et Émilie Pfaadt, fonctionne plutôt bien en se montrant très autoritaire, trois des quatre premiers buts de Palente étant d’ailleurs marqués sur penalty. Quelques mètres derrière, Margaux Cintrat veille avec entrain.

C’est Victoriia Divak, la dernière venue, qui va débloquer tout le monde. Avec ses appuis vifs comme l’éclair, elle se crée des brèches. Dans un autre style, tout aussi efficace, Émilie Pfaadt va prendre le relais.

Mais les Bas-Rhinoises (privées d’Awa Diop, malade) doivent composer avec une rude et coriace opposition. Le jeu de Palente n’est pas flamboyant, mais il est franc, juste, et il pèse lourd sur les organismes.

Obein, la belle première

L’ATH mène 9-8 à la 22e , il faudra attendre longtemps pour le revoir en tête. Car ce sont désormais les Bisontines qui installent leur autorité sur le match pour prendre jusqu’à trois buts d’avance (12-15, 13-16 à la 45e ).

L’ATH, qui n’a marqué qu’une fois en treize minutes à l’entame de la seconde période, revient, au mieux, à égalité (17-17 à la 50e ) jusqu’aux trois dernières minutes. L’ensemble est laborieux, manque singulièrement de légèreté.

Mais, dans ces minutes décisives, Dalila Abdesselam va guider le jeu de son équipe pour changer le cours du match, amenant deux fois le ballon dans les filets, le donnant une fois dans les mains de Laura Spaety qui saura le bonifier.

Surtout, de l’autre côté du terrain, Wendy Obein est intraitable dans son but, façon pieuvre pour attirer les ballons sur ses membres. Dans un style offensif, elle repousse les cinq derniers tirs bisontins (dont un penalty) durant les cinq dernières minutes pour marquer de son style sa première sortie sous le maillot de l’ATH.

« On s’en sort bien »

« On s’en sort bien, commente Aurélien Duraffourg, l’entraîneur bas-rhinois. C’était important de bien commencer la saison, car le tirage au sort avec l’enchaînement Palente – Metz a été cruel pour nous. On n’est pas passé loin de la correctionnelle, le match a failli basculer. Contre Palente, il ne faut pas être en retard et on s’est retrouvé à moins trois. »

Mais ses joueuses ont su serrer le jeu au meilleur des moments. « C’est bien parce qu’elles sont allées chercher ce résultat. J’ai l’impression qu’elles ont besoin de jouer en situation de compétition. Dans le jeu d’attaque, par exemple, on est sorti d’enclenchements fermés pour aller vers quelque chose de plus cohérent, des situations plus justes hors du handball codifié. »

Samedi, c’est à Metz qu’il faudra faire preuve d’inspiration.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail