MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Mai 04 2019

Les joueuses de l’ESSAHB n’auront pas la tâche facile ce soir aux Malteries face à la réserve de l’ATH, pleinement engagée dans la course à la montée.

L’ATH II de Sophie Marangé part avec les faveurs des pronostics. PHOTO DNA – Christine André
L’ATH II de Sophie Marangé part avec les faveurs des pronostics. PHOTO DNA – Christine André

L’affiche proposée dans la soirée mettra en lumière deux équipes aux destins opposés.

Avec, d’un côté, l’ESSAHB (12e ) qui traverse une saison extrêmement compliquée et qui doit sans cesse lutter face aux vents contraires. Notamment composer avec un effectif qui se réduit de plus en plus au fil des matches.

«Les petits bobos s’accumulent »

Avec, de l’autre côté, l’ATH II qui, après un début d’exercice hésitant, se situe sur une pente ascendante. Ses sept victoires obtenues lors des sept derniers matches en témoignent.

Depuis la dernière journée, les joueuses de Sophie Marangé (2es ) ont rejoint Chevigny, le leader, tout en haut de la poule avec le même nombre de points au compteur.

Les unes sont en quête d’une deuxième victoire cette saison, les autres ne doivent pas lâcher de points dans ce sprint final.

L’ESSAHB reste sur une défaite à Mamirolle (35-20) après avoir résisté autant que possible en effectif réduit, avec une gardienne et sept joueuses de champ.

« C’est de plus en plus compliqué, souffle Alexandra Adorni qui a disputé les trois derniers matches avec ses joueuses. Les petits bobos s’accumulent, mais on tient le choc pour la fin de saison. »

Les Strasbourgeoises devront toujours composer avec une feuille de match réduite. Et si elles auront l’avantage de l’expérience ce soir, il faudra aussi trouver du souffle face aux jeunes joueuses de l’ATH II qui voudront préparer au mieux leur future rencontre face à Vesoul.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail