MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Mai 03 2019

Pour leur avant-dernier déplacement, les joueuses d’Achenheim/Truchtersheim iront respirer l’air marin, samedi à La Rochelle.

Émilie Pfaadt évoluera dans une salle qu’elle connaît bien. PHOTO DNA – Laurent RÉA
Émilie Pfaadt évoluera dans une salle qu’elle connaît bien. PHOTO DNA – Laurent RÉA

❏ POINT. – L’ATH (5e ) s’est incliné samedi dernier contre Mérignac (23-27). Aunis/La Rochelle (7e ) a été sévèrement battu au Havre (41-26).

❏ SURPLACE. – Dans la course à la D1, comme dans la quête du titre, pas de variation. Plan-de-Cuques (1er ) reste le favori pour être champion, Mérignac (2e ) celui pour la montée puisqu’il devance toujours d’un point Celles-sur-Belle (3e ).

Émilie Pfaadt en terrain connu

❏ RYTHME. – Si le calendrier des play-offs était un peu morcelé jusque-là, désormais les matches s’enchaînent chaque fin de semaine. Il reste trois journées, clap de fin le 18 mai.

❏ BILAN. – Aunis/La Rochelle et l’ATH présentent un bilan identique dans ces play-offs avec une victoire pour quatre défaites. Les joueuses de Charente-Maritime avaient battu Saint-Maur lors de la 3e journée, les Bas-Rhinoises leurs futurs hôtes lors de la 2e.

❏ RÉTROVISEUR. – Le 16 mars dernier, l’ATH s’était donc imposé (33-31) contre Aunis/La Rochelle/Périgny. En montrant deux visages, de l’aisance d’abord, du cœur ensuite.

❏ PAROLES. – Ce soir-là, Aurélien Duraffourg, le coach de l’ATH, avait dit : « C’était vraiment un bon match. Dans la profondeur, dans l’engagement qu’on a mis, il y avait quelque chose de très intéressant, de la vérité face à une très belle équipe ». Les propos de son homolgue rochelais, Laurent Grammont, étaient forcément moins enjoués : « On a été ridicule ou en tout cas pas loin de l’être en première période ».

❏ RETOUR. – Émilie Pfaadt, l’arrière gauche de l’ATH, retournera dans un club dont elle a porté le maillot pendant trois saisons (de 2008 à 2011). Deux anciennes joueuses d’Achenheim, Maëlig Rête et Sophie Bertrand, ont aussi fréquenté le club rochelais par le passé.

Partir tôt et jouer tard

❏ CLIMAT. – La semaine d’entraînement est mise à profit par les joueuses de l’ATH pour se préparer à jouer sans “colle” samedi soir, un accessoire proscrit dans la salle de Périgny. Seul un spray de résine pourra être vaporisé sur le ballon. Pour avoir enfreint cette règle lors de la première phase, Cannes avait perdu la rencontre sur tapis vert.

❏ INTENDANCE. – L’entraînement de vendredi soir a été annulé pour cause de départ très matinal le lendemain. « C’est un long déplacement, commente Aurélien Duraffourg. On va partir très tôt, à 6h du matin en train, et on va jouer très tard, à 20h45. »

❏ HORIZON. – Samedi prochain, face à Celles-sur-Belle, ce sera déjà le dernier match à domicile cette saison pour les joueuses de l’ATH.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail