MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Apr 11 2019

La quatrième journée des play-offs se dispute samedi. Les joueuses d’Achenheim/Truchtersheim auront le redoutable honneur de recevoir le leader, Plan-de-Cuques.

Un beau défi attend l’ATH, Awa Diop et son numéro 67 sur le maillot.  PHOTO DNA – J.-F. Badias

Un beau défi attend l’ATH, Awa Diop et son numéro 67 sur le maillot. PHOTO DNA

❏ POINT. – L’ATH (4e ) reste sur une défaite à Celles-sur-Belle (31-23) qui lui a coûté sa place sur le podium. Les joueuses des Deux-Sèvres ont par ailleurs été brillantes lors de leur demi-finale de Coupe de France, ne s’inclinant samedi dernier que de trois buts (27-24) à Brest (D1). Épatant !

Plan-de-Cuques (1er ) vient de lâcher son premier point des play-offs contre Vaulx-en-Velin (25-25).

Vice champion de D2

❏ GÉOGRAPHIE. – Plan-de-Cuques est une commune d’environ 10 500 habitants située à dix kilomètres au nord-est de Marseille. 

❏ AVANT. – Les “Guerrières” des Bouches-du-Rhône ont terminé la première phase en position de leaders de la poule 2 (10 v, 2 n, 2 d). Il n’y a pas de hasard puisque la saison dernière avait été bouclée à la 2e  place de la D2, un tout petit point seulement derrière Mérignac, champion de France en titre.

❏ PEDIGREE. – Le HBPC est un grand club de 700 licenciés. S’il ne possède pas le nécessaire statut VAP (voie d’accession au professionnalisme) pour accéder à l’élite cette saison, il devrait l’obtenir à la rentrée. Mais si le classement reste en l’état, il sera désigné champion de France de D2, sans pouvoir monter.

« On bosse sur nos lacunes du moment »

❏ HISTOIRE. – Plan-de-Cuques était adversaire de l’ATH en N1 pendant deux saisons de 2011 à 2013. L’internationale bosnienne, Ana Djuric, a porté le maillot des deux clubs.

❏ ORGANISATION. – Il y aura de nouveau beaucoup de monde à Truchtersheim samedi (19h30). Par exemple 60 élèves du collège Solignac, les moins de 13 ans d’Erstein et 40 jeunes participants aux stages vacances de l’ATH. Mais aussi l’association “Z & M En marche” qui accompagne les personnes en situation de handicap à laquelle sera reversée la recette de l’animation de la mi-temps.

❏ CLIMAT. – « On bosse sur nos lacunes du moment, raconte Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH. Parce que cela fait plusieurs fois que l’on rencontre les mêmes contenus techniques et tactiques défaillants. Le but est d’être capable de se montrer plus efficace au tir, de perdre moins de ballons et de répondre présent en termes de volume défensif. »

❏ HORIZON. – Pas de match la semaine suivante, mais l’ATH enchaînera avec un deuxième rendez-vous à domicile contre Mérignac le samedi 27 avril (20h30).

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail