MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Feb 17 2019

C’est une tradition, les matches entre Achenheim/Truchtersheim et Sambre Avesnois se soldent par un partage des points. Cela a encore une fois été le cas hier. Grâce à un ultime but de Perrine Pratelli sur le buzzer.

Emilie Pfaadt et l’ATH ont manqué de constance pour s’imposer. PHOTO DNA - Laurent RÉA

Emilie Pfaadt et l’ATH ont manqué de constance pour s’imposer. PHOTO DNA - Laurent RÉA

«Ces matches-là, je ne sais pas trop pourquoi on les joue, s’amuse Aurélien Duraffourg, le coach de l’ATH. Chaque fois, on n’arrive pas à se départager… » C’était déjà le cas en N1 il y a deux saisons, c’est désormais aussi le cas en D2.

« Que demander de plus ? »

Ce sont les joueuses venues du Nord qui devaient placer un supplément d’âme dans cette partie pour conquérir leur place en play-offs. Or, pendant ce début de match, ce sont plutôt celles de l’ATH qui donnent le ton. Tantôt le bon, tantôt le mauvais lorsque trop de ballons s’échappent de leurs mains. Le score évolue par à-coups : 3-3 (7e ), puis 3-8 (10e ) et 8-8 (15e ).

« On fait une mauvaise entame de match, souffle le coach. En face, elles en voulaient beaucoup et on a fait des erreurs qui nous coûtent une fortune. »

Lorsque les “Pirates” du Kochersberg parviennent à resserrer leur défense, à limiter les pertes de balle, ce sont elles qui font du chemin et on passe cette fois de 9-12 à 13-12 (21e ).

Pour la première fois en tête, Dalila Abdesselam et ses coéquipières ne vont pas lâcher l’affaire jusqu’à la pause : 18-15. Un jeu rapide avec Kristyna Mika ou Awa Diop à la conclusion, mais aussi beaucoup de malice lorsqu’il s’est agi de viser le but vide ont permis de changer les choses.

La reprise est compliquée. Une des constantes de cette partie aura été son manque de… constance. L’ATH se fait presque rejoindre (19-18, 34e ), s’échappe de nouveau (21-18, 24-20) grâce à Perrine Pratelli.

Mais le dauphin du Havre ne parvient pas à plier le match. Les Nordistes, elles, y croient (forcément) toujours. Et reviennent à 30-30 (53e ) et 33-33 (58e ). Elles pensaient avoir le match dans la poche lorsque Sabrina Abdellahi (14/15 au tir !) signait le 34-35 à quelques secondes du buzzer.

Place aux play-offs

Oui, mais voilà, Perrine Pratelli a filé sur son aile à la vitesse de l’éclair pour signer cet improbable mais finalement immuable match nul (35-35).

« Tout le monde n’a pas forcément fait un très grand match, on avait toujours des absentes et c’est bien d’être arrivé à rivaliser dans ces conditions. On termine cette première phase avec neuf victoires, deux nuls, trois défaites. Que demander de plus ? »

Rien, sinon le plaisir d’avoir bouclé cette première phase devant tout le monde avant de savourer l’aventure des play-offs.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail