MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Jan 27 2019

Les joueuses de l’ATH ont réussi à transformer un match mal parti en aventure collective pour battre Noisy/Gagny et faire un énorme pas vers les play-offs.

Un pas de plus vers le maintien. PHOTO DNA – Ch.A.

Un pas de plus vers le maintien. PHOTO DNA – Ch.A.

La sirène a retenti et elles se sont toutes regroupées dans un coin du terrain pour partir dans une ronde infernale. Les joueuses de l’ATH ont souffert pour en arriver là, il était temps de fêter, d’évacuer la tension et de célébrer. Et si la qualification n’est pas encore effective, elle est en très, très, bonne voie.

Pourtant, tout avait très étrangement commencé pour l’ATH avec deux exclusions récoltées lors de la… première minute. Il a fallu s’en remettre et faire face à des Franciliennes tranchantes.

C’est rude, c’est compliqué. Noisy/Gagny marque trop facilement et les joueuses du Kochersberg courent derrière le score: 1-3 (7e ), puis 7-9 (18e ). 

Grâce aux pivots, Manon Hemmerlin, puis Laura Spaety, grâce à Dalila Abdesselam ou encore Luciana Mendoza, elles se replacent, passent de 9-11 à 13-11 (26e ). Pourtant, tout est à refaire à la pause: 15-15.

«La tête au service du talent»

Mais la reprise est impeccable. Dynamiques, solidaires, les “Pirates” changent le cours des choses à la faveur d’un “4-0”.

Avec une défense attentive, deux arrêts de Margaux Cintrat, un contre d’Awa Diop, des tirs à distance de Luciana Mendoza, Karin Bujnochova et Dalila Abdesselam.

Noisy/Gagny est en échec, les joueuses de l’ATH sauront maintenir leur emprise sur le jeu, éteindre les velléités de retour de leurs adversaires: 22-16 (42e ) et 30-25.

Elles ont fait le boulot, mais dans le même temps, Lyon/Vaulx-enVelin a battu Le Havre. Il faudra donc patienter pour festoyer…

« On a fait un très bon match, apprécie Aurélien Duraffourg, le coach de l’ATH. On a mis la tête au service du talent. On est arrivé à passer au-dessus des choses qui avaient fait défaut lors des deux derniers matches, la non-gestion du temps. La D2, c’est dur, si on avait perdu, on aurait fait une opération désastreuse. »

La qualification effective devra encore attendre un peu…

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail