MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Jan 21 2019

Après la déception de la défaite à Vesoul la semaine dernière, l’ATH II avait à cœur de renouer avec la victoire pour rester dans le wagon de tête.

La venue de Saône Mamirolle à Truchtersheim laissait présager d’un bon duel et d’une belle rencontre.

Effectivement, les visiteuses, même diminuées, donnent du fil à retordre aux joueuses locales. Les défenses sont rugueuses, mais les attaques trouvent des failles et les deux équipes se répondent pour rester au contact l’une de l’autre.

On note plusieurs égalités jusqu’à la 17e et une égalisation d’Anna Willer, enfin de retour à la compétition.

Entre-temps, l’ATH II aura perdu sa capitaine et demi-centre, Marina Correia, à cause d’une blessure à l’épaule. Le staff alsacien s’adapte, malgré le peu de rotations sur la base arrière et les joueuses restent appliquées. Elles s’offrent ainsi un peu d’oxygène avec un net “6-2” pour atteindre la pause avec quatre buts d’avance (13-9).  

L’intensité des contacts monte encore d’un cran

Au retour des vestiaires, les Bas-Rhinoises continuent à maintenir Mamirolle à quatre buts et semblent maîtriser leur match.

Malheureusement, Laurane Grandjaquet, dans son but, et Sacha Raymond mettent tour à tour l’attaque et la défense en échec.

L’intensité des contacts monte encore d’un cran. Après avoir fait plusieurs arrêts, Mélanie Halter est “assommée” par un ballon reçu en plein visage. Florine Baillet devra quitter le terrain, suite à une chute sur la tête. Sarah Muller sortira à cause d’une béquille au mollet. Plus de maladresse que de méchanceté, mais cela montre l’abnégation de chacune. Cependant ça commence à faire beaucoup pour les espoirs…

Le groupe s’effrite petit à petit, mais reste solidaire. Nolwen Dattolico prend ses responsabilités, Florie Ademaj découvre qu’elle peut aussi marquer et Lucie Baumgarten fait don de son corps.

La nouvelle association défensive – Chloé Rehm et Fanny Lenhard – est efficace et, à elles deux, elles éteignent les attaques de Mamirolle. Lisa Blaise marquera un but important pour donner deux longueurs d’avance à son équipe. Et la défense tiendra bon.

Mamirolle est un adversaire tenace, l’ATH II le savait et a remporté une victoire dans la douleur qui lui permet de rester accroché en haut du tableau, avant d’aller chez la plus belle équipe de la poule, Chevigny.

Il est de temps de reposer les corps, car même diminué, il faudra aller batailler.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail