MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Jan 07 2019

Cette reprise s’annonçait piégeuse, mais malgré une fin de partie hésitante, l’ATH a remporté à Lyon/Vaulx-en-Velin sa septième victoire de la saison. Et reste leader.

Dalila Abdesselam s’est régalée en inscrivant treize buts.  PHOTO DNA - FRANCK KOBI

Dalila Abdesselam s’est régalée en inscrivant treize buts. PHOTO DNA - FRANCK KOBI

Le contexte de cette reprise n’était pas simple pour les joueuses d’Achenheim/Truchtersheim. Et même si elles ont désormais un statut à défendre, elles ont encore une fois su évoluer avec une grande maturité.

« Très fier des joueuses et du staff »

«  Pour un match du 5 janvier, après avoir effectué très peu d’entraînements en commun, dans une salle vraiment compliquée, franchement, je suis très fier des joueuses et du staff.  »

Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH, savait mieux que personne que ce match présentait des risques.

«  Mais chacun a pris ses responsabilités. “Fred” (Fritschmann, son adjoint) a fait un gros travail sur la vidéo, les joueuses ont su s’en saisir et le club a soigné les conditions de déplacement. C’est l’ensemble des membres de l’équipe au sens large qui a bien compris que l’enjeu était important.  »

Après ce long déplacement, les Bas-Rhinoises ont présenté un jeu appliqué. «  On avait décidé de jouer avec les trois mêmes enclenchements en attaque, on n’a pas cessé de les répéter et ça a marché. Les filles ont été cohérentes.   »

Dalila Abdesselam (13 buts !), Karin Bujnochova ou encore Luciana Mendoza ont pris en charge les phases offensives. Émilie Pfaadt et Manon Hemmerlin ont été les leaders défensifs.

L’ATH a si bien construit son match qu’il s’est retrouvé très loin devant à l’entrée des dix dernières minutes (22-31). Mais ne marquera plus que deux buts ensuite, laissant Lyon/Vaulx-en-Velin adoucir la note (30-33).

«   Tout ce que l’on avait construit avant était tellement plus important que ces dix minutes-là. C’était presque normal de regarder un peu le chrono défiler.   » réagit le technicien.

Seul petit bémol, le nombre de buts encaissés. « Cela ne me plaît pas trop. On a eu du mal à couper leurs engagements rapides, à trouver des petites interactions défensives. Mais ces erreurs, je les accepte parce qu’on a voulu aller à l’essentiel dans la préparation de ce match. L’important était d’être engagé. »

Samedi, c’est le sommet

Cette septième victoire engrangée par le promu le rapproche encore un peu plus des play-offs. « C’est très, très bien, on a fait une excellente opération.   »

Désormais, tout est en place pour rendre le match de samedi soir (19h à Truchtersheim) encore plus attractif. Le sommet de la poule entre le leader (l’ATH) et son dauphin (Le Havre), qui possède le même nombre de points, vaudra le déplacement.

«   Nous allons pouvoir le préparer sans aucune pression du résultat, savoure Aurélien Duraffourg. Nous avions réussi un exploit monumental en nous imposant là-bas à l’aller. Mais il faut raison garder. Nous avons un pourcentage infime de chances d’accrocher une deuxième fois la grande armada de la poule.  »

Mais inutile de dire que tout le monde, du côté d’Achenheim/Truchtersheim, a une envie folle d’essayer…

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail