MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu

Tenues en échec les SF1 n’ont pas démérité. Elles ont dû concéder le nul à Sambre Avesnois (27-27) et perdent du coup leur place de co-leader suite à la victoire du Havre à Saint-Maur. Elles ont pourtant longtemps cru en leur étoile pour décrocher la timbale puisqu’elles ont mené jusqu’à la 40ème. Puis le mano à mano jusque dans le money time n’a souri définitivement à aucune des équipes.

Les SF2 ont assuré avec panache à Maiche/Morteau en martelant un handball efficace (22-34) lors d’une partie aboutie et maîtrisée. En gérant les temps forts de la rencontre avec sérénité et parfois aplomb, elles ont su éviter l’écueil local.

La 3 s'est déplacée à Marckolsheim pour un match intense qu'elle a gagné 30-21. Elles ont pu creuser l’écart grâce à une défense solide et des percées rapides. Les montées percutantes des arrières ont désorienté l’adversaire. L’équipe reconstituée depuis septembre avance progressivement grâce à une bonne entente et un bon esprit de groupe. Cette alchimie s’est solidifiée avec la griffe de la nouvelle coach, Christine Holweg qui a su impulser dynamisme et envie à ses joueuses pour dégager une bonne cohésion qui permet de régner en haut du classement.

Les -18F ont affiché de belles intentions dans leur derby face à Reichstett en montrant une volonté inébranlable et en affichant un caractère trempé (35-29). Accrochées à la pause, elles ont su embrayer sur un contenu structuré et efficient. Leur efficacité, tant offensive que défensive, les a menées vers un +6 mérité en fin de partie. Le collectif soudé a fait la différence.

Côté masculin, les SM1 ont supplanté Vendenheim sans sourciller (21-36). Peu de suspense lors de ce derby déséquilibré, car menant 5-0 en dominant dans tous les secteurs de jeu, les visiteurs de Didier Bischoff ont étouffé les locaux à la pause (9-19). Le second acte a vu la domination se perpétuer, même si les locaux ont offert une résistance un peu plus consistante. L’ATH peut se focaliser sur son tour de coupe de France avec la réception d’Ungersheim.

La 2 a chuté à Hoerdt (31-26). Un effectif réduit n’a pas entamé le moral des fiers et irréductibles piliers de l’équipe. La 1ère période disputée au coude à coude a permis de raccrocher le wagon de l’espoir. Hélas, le milieu du second acte a débouché sur des contres tranchants qui ont fait glisser vers un -4 rédhibitoire. Ils se sont ensuite époumonés à courir après le score, en vain mais la tête haute.

Résumé du week-end par Gérard Hauswald

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail