MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Oct 27 2018

Chez un adversaire, Sambre Avesnois, invaincu à domicile, les joueuses d’Achenheim-Truchtersheim vont chercher à faire un pas de plus vers les play-offs.

On jouera la 7e  journée ce week-end, celle qui marque le tournant entre les cycles aller et retour de la première phase du championnat. Le rythme a été soutenu depuis début septembre.

Surtout, l’ATH se trouve idéalement placé tout en haut de sa poule. L’investissement quotidien porte ses fruits, mais il a un prix.

«On est tous un peu fatigués, rapporte Aurélien Duraffourg, l’entraîneur bas-rhinois. Parce que les matches et les déplacements s’enchaînent, dans un contexte où chaque rencontre a de l’importance.»

«Un gros match nous attend»

Celle qui va se disputer à Aulnoye-Aymeries contre Sambre Avesnois pèsera aussi son poids. «C’est mathématique. Si on imagine gagner et, attendant le résultat entre Noisy/Gagny et Lyon/Vaulx-en-Velin, cela peut nous donner trois victoires d’avance sur le 5e  et le 6e. À la fin de la phase aller, ce serait de facto un super résultat.»

Les quatre premiers de la poule étant amenés à disputer les play-offs, l’ATH aurait sous ses pieds un très joli matelas.

Mais avant d’arriver à ces conjectures, il y a un sacré match à jouer. «Sambre Avesnois est une équipe qui nous a tout le temps posé des problèmes. On avait fait deux nuls en 2016/2017. Mais son groupe s’est considérablement renforcé depuis. Il y a certes eu les pertes de Lovric et Kucharska, mais avec Abdellahi, Mino Larenas et Gomaa, il dispose de joueuses qui connaissent très bien le niveau D2.»

Les Nordistes (4es ) possèdent quatre points de moins que l’ATH, mais ont remporté toutes leurs rencontres à domicile.

«Elles sont portées par un public important et une belle ambiance. Un gros match de D2 nous attend, ce sera dur.»

Après le faux pas de Noisy/Gagny, les joueuses du Kochersberg ont su réagir en s’imposant contre Octeville samedi dernier (30-24), elles qui n’avaient plus perdu depuis dix-neuf matches en championnat.

«Cela laisse forcément des traces, physiquement et mentalement, parce qu’on s’est dit des choses. On est sorti de ce cocon de club “intouchable”, mais on a envie d’y retourner. Nous avons l’opportunité de faire un grand pas en avant. Si on ne le fait pas et que nous aurons livré un match engagé, ce ne sera pas un drame, mais l’idée, c’est de le faire.»

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail