MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Oct 20 2018

Huit jours après sa première défaite, l’ATH, toujours leader, accueille Octeville avec la ferme intention de reprendre sa marche en avant.

Émilie Pfaadt et ses coéquipières veulent très vite retrouver   le goût de la victoire.  PHOTO DNA – Franck KOBI

Émilie Pfaadt et ses coéquipières veulent très vite retrouver le goût de la victoire. PHOTO DNA – Franck KOBI

   

Le début de saison des joueuses d’Achenheim/Truchtersheim était idéal. Le promu, à force de travail, a su si bien se hisser à la hauteur de son défi qu’il avait entamé sa saison par quatre victoires.

Un tel parcours a parfois pu laisser croire à une fausse impression de facilité, voire d’invincibilité. C’était oublier que tout cela n’avait rien de naturel ou d’évident, que chaque performance relevait du challenge.

« Il ne faut pas accepter la “normalité” de la défaite »

Désormais, ce groupe plein de ressources devra savoir réagir à une première défaite, celle concédée à Noisy/Gagny samedi dernier (26-23). Un résultat qualifié de « contre-performance » par le staff bas-rhinois au regard de l’heure de jeu disputée en Seine-Saint-Denis. Voici donc le match d’après.

« C’est un moment important pour nous, expose d’emblée Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH. Il ne faut pas accepter la “normalité” de la défaite, mais être capable de remettre la marche avant. On n’avait pas perdu en compétition officielle depuis le 2 décembre 2017. Cela laisse un sentiment amer, pas très agréable. Alors, on aurait tout intérêt à gagner contre Octeville. »

Le club normand occupe une inconfortable 7e place au classement, n’a remporté qu’une victoire (contre Noisy/Gagny). Mais a aussi perdu deux fois sur le plus petit des écarts : 25-26 contre Le Havre et 27-26 la semaine dernière à Sambre Avesnois.

« C’est une équipe en difficulté au classement, mais qui ne mérite pas d’être aussi loin. Elle a beaucoup souffert des blessures en début de saison. »

Elle se situe actuellement à quatre points de la 4e place synonyme de qualification pour les play-offs, elle a donc encore du chemin à parcourir. Mais elle a battu un adversaire que l’ATH n’a pas su maîtriser.

« C’est une équipe “piégeuse”, qui court beaucoup, avec des joueuses d’expérience et des jeunes. Son style de jeu est un peu atypique, cela peut être déstabilisant pour nous. »

Encore une fois, les joueuses du Kochersberg devront se montrer solides et autoritaires pour ne pas ouvrir la porte à leur adversaire, ne pas le laisser supposer qu’il sera possible d’entamer son redressement en Alsace.

Le début de saison des joueuses de l’ATH était idéal. Il l’est toujours. Et le sera encore davantage avec une cinquième victoire en six matches.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail