MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Oct 15 2018

Avec la venue de Pontarlier, les espoirs de l’ATH enchaînaient un quatrième match contre un “gros poisson”.

Le staff avait décidé de faire confiance à l’équipe victorieuse la semaine passée, la mauvaise surprise venant de Florie Ademaj qui, après une lourde chute la veille, se voyait privée de match. Il en fallait plus pour décourager les locales.

La partie démarre tambour battant. La défense est déjà bien en place, guidée par Marina Correia, très en jambes, et Fanny Lenhard, toujours généreuse dans l’effort. L’ATH II défend et marque un “6-0” en sept minutes. Il faudra attendre la 8e pour voir Laurine Monin ouvrir le score pour Pontarlier. Elle lancera un gros temps fort de son équipe, l’ATH II ne marque plus et, surtout, se relâche défensivement.

            

Les rotations permettent à Pontarlier de reprendre des couleurs et de s’offrir une belle remontée. De 7-3, le score passe à 9-8. Lisa Blaise et Ellie Darleux stopperont l’hémorragie. 

Les joueuses du Kochersberg sont moins regroupées en défense et se font sanctionner par des deux minutes ou des penalties que, contrairement à son adversaire (5 loupés), Pontarlier ne se privera pas de transformer : 13-12 à la pause. Et, pour clôturer le tout, la deuxième exclusion de Marina Correia survient, cela pouvait changer beaucoup de choses.

Stratégie collective

Le départ de la deuxième période, à cinq contre six, s’annonçait difficile, mais les espoirs trouvent les ressources nécessaires, redoublent d’efforts et n’encaisseront qu’un but.

Ensuite, s’enchaîne une véritable stratégie collective. Ellie Darleux et Marina Correia se partagent parfaitement les tâches, Lucie Baumgarten retrouve son efficacité défensive. Sarah Muller, Juliette Demuth, Anna Willer et Nolwen Dattolico s’occupent de l’attaque, tandis que Fanny Lehnard et Florine Baillet sont au four et au moulin.

Malgré les arrêts de Faivre, l’ATH II va prendre doucement les commandes. La nouvelle organisation défensive est efficace et permet de mettre Johanna Heng en lumière. En attaque, tout n’est pas propre et cela aurait pu coûter cher, mais les Bas-Rhinoises auront fait la différence collectivement, pour la deuxième fois de suite. De bon augure…

Maintenant, place à une semaine un peu allégée avant de se déplacer à Maîche/Morteau. Encore un défi.

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail