MS=ms70786492
*
Top_Lucie
Menu
Oct 13 2018

Requinquée par sa victoire à Reichstett, la réserve de l’ATH espère bien enchaîner en s’imposant contre Pontarlier.

Anna Willer et ses coéquipières doivent confirmer les progrès entrevus à Reichstett.  PHOTO DNA – Jean-François Badias

Anna Willer et ses coéquipières doivent confirmer les progrès entrevus à Reichstett. PHOTO DNA 

        

Après avoir commencé sa saison par deux défaites, l’ATH II a su se ressaisir pour remporter une première victoire dans un contexte de derby, à Reichstett (20-25).

« C’était mieux et, surtout, beaucoup plus collectif en attaque comme en défense, apprécie Sophie Marangé, l’entraîneur de la réserve. Nous avons vraiment joué ensemble, ça faisait plaisir à voir. Maintenant, il faut que cela serve de déclic pour être capable d’enchaîner contre Pontarlier. »

Les joueuses du Doubs ont débuté leur saison de la même façon, mais dans un ordre inversé. Une victoire (contre l’ESSAHB) pour commencer et deux défaites ensuite (à Vesoul et contre Mamirolle).

« C’est un adversaire que l’on connaît un peu et on sait qu’il va nous poser des problèmes, notamment avec ses différentes options dans les tirs de loin. C’est plus compliqué à défendre, il faudra pouvoir le faire fort et longtemps. »

Si l’ATH II va mieux – « La base arrière a beaucoup pesé dans le jeu à Reichstett » –, l’effort doit maintenant être prolongé pour trouver un rythme de croisière et pleinement s’installer dans cette saison.

Retrouver le grand espace

« Il ne faut pas croire que tout est arrivé, mais chercher à confirmer encore et continuer à se battre à douze. C’est l’état d’esprit que l’on devra afficher. »

Un état d’esprit qui devra amener les joueuses du Kochersberg à développer leur jeu naturel, c’est-à-dire profiter de leur travail défensif pour se lancer « sur le grand espace ».

Commentaires 0
boutons bas page
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail