MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
LA PRESSE : Et puis revenir
11/5/2017 11:48:00 (115 lectures)

Samedi, l’ATH accueille Sambre Avesnois, le leader, avec l’intention de s’imposer pour préserver l’espoir d’une montée en D2. Parmi ses atouts, Élodie Drion qui, un jour, a fait le choix de quitter l’Alsace avant de faire celui d’y revenir l’été dernier.

Élodie Drion : « Je suis encore là pour quelques années ».  PHOTO DNA – CH.A.

Élodie Drion : « Je suis encore là pour quelques années ». PHOTO DNA – CH.A.



Quand on a des rêves de haut niveau en tête, que l’on veut apprécier jusqu’où cette petite balle peut nous emmener, il n’y a pas d’alternative, il faut partir. C’était le cas avant, c’est encore, malheureusement, le cas aujourd’hui.

Élodie Drion s’est trouvée face à ce croisement à l’été 2010. Après avoir porté les couleurs de Val de Moder, d’Illkirch-Graffenstaden et de Kingersheim, elle a fait le grand saut.

« Je ne regrette vraiment pas du tout »

« Le choix de partir avait été difficile à faire, se souvient-elle. J’avais mis du temps à me décider, d’autant plus qu’il s’agissait de partir à mille kilomètres de chez moi. J’en avais beaucoup discuté avec mes proches et je m’étais dit que si je ne le faisais pas, j’allais le regretter. »

À 18 ans, le Bac en poche, elle a quitté Pfaffenhoffen pour rejoindre le centre de formation du Brest Arvor 29, alors l’un des tout meilleurs clubs français (il est en train de le redevenir).

« Les premiers mois ont été difficiles. Je ne connaissais personne dans une région que je ne connaissais pas non plus. Mais on finit par s’adapter et ces deux années ont été très enrichissantes. M’entraîner tous les jours avec l’équipe de D1, avec des joueuses comme Alexandra Lacrabère, Cléopatre Darleux ou Julija Portjanko m’a fait progresser, j’ai gagné en maturité. Je ne le regrette vraiment pas du tout. »

Une saison se passe avec la réserve avant d’entrevoir une porte ouverte vers la “une” alors fréquentée, d’ailleurs, par Awa Diop, son actuelle coéquipière. « J’ai fait quelques apparitions en D1, quatre ou cinq seulement, mais j’étais déjà tellement contente. Même si j’avais un temps de jeu restreint, c’était toujours ça. »

Le club brille, devient champion de France en 2012. Mais c’est le début de la fin. De gros soucis financiers le mettent en péril. « Je venais de signer pour une troisième année et, un jour, on m’appelle pour me dire, voilà, il n’y a plus de club. Il allait peut-être repartir en N1, mais je ne pouvais pas me contenter de ce “peut-être”. Et je me suis mise, toute seule, à la recherche d’un club. »

Avec Anne-Julie Gallière

Octeville va finalement la contacter grâce à ses deux amies brestoises, Laura-Line Gelebart et Céline Le Boulch. « Et j’y ai rencontré une semi-Alsacienne, Anne-Julie Gallière (une ancienne de l’ATH, ndlr) , qui fait aussi toujours partie de mes meilleures amies. »

S’ouvre alors une parenthèse longue de quatre saisons, trois en D2, une en N1. « J’en retiens beaucoup de choses. De belles rencontres. Et j’ai réussi à prendre une réelle place dans l’équipe, j’ai pu me montrer à un niveau plus élevé. »

Et si ces années ont aussi été marquées par une grosse blessure au genou en 2014 – « Cela m’a un peu cassée, coupée dans mon élan » –, l’expérience méritait largement d’être vécue.

Mais l’été dernier, après six années de pérégrinations, Élodie Drion a fait un autre choix. Et le balancier a poursuivi son mouvement dans l’autre sens. « J’avais envie de rentrer à la maison. D’être près des miens. La dernière saison à Octeville était un peu compliquée, c’était le moment. »

À 25 ans désormais, l’arrière gauche de l’ATH n’est plus tout à fait la même. « Quand j’avais 18 ou 20 ans, je ne vivais que pour le hand. Aujourd’hui encore, peut-être à peine un peu moins. Mais je n’en ai pas encore fini, je suis encore là pour quelques années. »

En attendant de terminer ses études – un Diplôme d’État de conseiller en économie sociale et familiale –, celle qui vit en colocation avec sa petite sœur Morgane, effectue un service civique dans l’école maternelle Neuhof B. « J’apporte une aide pédagogique à des enfants entre 3 et 6 ans. Ça me plaît beaucoup, je participe à des ateliers jardinage, je les accompagne devant les ordinateurs… »

Côté handball, venir à l’ATH était une évidence, « surtout quand on sait qu’Aurélien (Duraffourg) en est l’entraîneur ». L’issue de la saison est encore incertaine. « On a vraiment une belle équipe, un collectif intéressant où tout le monde est important. »

« Quand on rentre chez soi, on a envie de montrer ce que l’on a appris »

Et si elle n’a jamais vraiment douté de cette force collective, les questions se situaient ailleurs. « Quand on rentre chez soi après six ans, on a envie de montrer ce que l’on a appris. Et ça m’énervait de ne pas y arriver. Je m’entendais bien avec tout le monde, mais j’avais du mal à entrer dans le groupe, je restais un peu à distance. Et puis j’ai décidé de m’ouvrir un peu plus et tout va bien. Je me suis posé les bonnes questions, on a discuté avec le coach et c’est reparti de plus belle. »

Son cheminement d’est en ouest, puis d’ouest en est a été riche de virages et de visages. Quant au présent, il est en cours d’écriture. « Je suis contente d’être revenue. »


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
logo Facebook 2015

Articles récents
Login
Pseudo :

Mot de passe : 

Connexion automatique

Perdu le mot de passe ?
Logo animé joyeuses fêtes
Affiche match WE

  
  

              

bottom_gauche

Classement N3

La dernière journée

Classement N1

- Samedi 03 juin à Truchtersheim
22e journée de N3
ATH II - Palente II à 18h30

- Samedi 03 juin à Truchtersheim
22e journée de N1
ATH  - Palente à 20h30

bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail