MS=ms70786492
*
TOP_2015

Menu
LA PRESSE : Rappel à l’ordre
3/4/2017 7:32:00 (138 lectures)

L’ATH a eu chaud, très chaud même. Face à la lanterne rouge, Val d’Orge, le dauphin du championnat est passé à un souffle de la défaite, mais a su, d’extrême justesse, préserver l’essentiel.

Manon Lhou Moha et ses coéquipières ont joué à se faire peur.  PHOTO DNA – Cédric Joubert

Manon Lhou Moha et ses coéquipières ont joué à se faire peur. PHOTO DNA – Cédric Joubert



Cela commence par une très étrange première période. Elle peut se diviser en trois phases. D’abord brillant, Achenheim/Truchtersheim se détache en deux temps trois mouvements en jouant vite, très vite. Et même s’il se retrouve deux fois à la limite du refus de jeu, qu’à cela ne tienne, Awa Diop effectue un “un contre un” magistral, Raïssa Dapina trouvera, des dix mètres, une lucarne non moins magistrale : 6-2 (9e ).

Arrive alors un palier de décompression. Val d’Orge s’installe dans son match et les Alsaciennes baissent de rythme. Mais Margaux Cintrat veille pour limiter les effets négatifs et Élodie Drion fait parler sa puissance à distance : 9-5 (16e ).

La fin de mi-temps, en revanche, est manquée. Avec un effectif changeant, l’ATH ne parvient pas à soigner sa circulation de balle, s’emmêle les pinceaux et laisse le champ libre aux Franciliennes : 11-11 (24e ) et 12-12 à la pause.

« Un sentiment de fausse invincibilité »

Dans ce match, la courbe est descendante pour les Bas-Rhinoises, elle va à peine se redresser ensuite. Toujours poussif, leur jeu ne dégage quasi aucune certitude, quasi aucune sérénité. Le contraste, par rapport à ces dernières semaines, est saisissant.

De justesse, l’ATH parvient à se placer un peu devant, un tout petit peu : 17-15 (41e ), puis 21-18 (49e ) et 24-20 (53e ). Sa défense semble prendre le dessus, mais il y a toujours un moment d’inattention qui gâche tout.

Le retour de Margaux Cintrat fait du bien. Mais, menant pourtant encore 25-21 à trois minutes du gong, la fin de match sera incroyablement bafouillée puisque Val d’Orge reviendra jusqu’à… 25-24. Ouf !

« Cette performance-là est moyenne en termes de jeu, mais pas en termes de résultat puisqu’on a obtenu les trois points, souffle Aurélien Duraffourg, l’entraîneur de l’ATH. Mais elle doit nous servir d’avertissement sans frais et provoquer une remise en question. Sans un investissement total et quotidien du staff et des joueuses, on est à la merci de beaucoup d’équipes, souvent sous-cotées d’ailleurs, dans ce championnat. C’est bien, on s’en sort, mais le contenu a été trop laborieux. »

Place au derby

L’ATH, qui sortait de deux gros matches contre Metz II et Lomme, est sous tension depuis quelques mois (6e victoire d’affilée, 10e match de suite sans défaite), lui qui est lancé à la poursuite du leader, Sambre Avesnois. La chute de tension s’est produite samedi soir et l’ATH a failli trébucher. Mais failli seulement.

« Notre série de victoires nous confère, malgré nous, un statut qu’on a jamais demandé, souligne Aurélien Duraffourg. Cela donne, chez nous, un sentiment de fausse invincibilité, comme si tout serait facile. Ce n’est pas le cas. C’est uniquement lorsqu’elle est à la fois talentueuse, bosseuse et solidaire que l’on obtient une belle équipe de l’ATH. »

À une semaine du derby à l’ASPTT Strasbourg, à sept journées de la fin du championnat, l’ATH s’est “offert” un parfait rappel à l’ordre.


Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
 
Les articles et commentaires publiés ici sont sous la responsabilité, sans restriction de l'auteur respectif.
bottom_logos_webmaster
FFHB LFH LNH LAHB site Handball 67 site HAND Zone Localisation des gymnases de hand avec GO'HAND
© Graphique et Design : WORLDSOFT-CMS-Website - Site optimisé  pour IE - Mozilla - Chrome - Safari
Webmasters: ATH, Guy Lagache •Email :
ag.lagache@orange.fr  Dominique Lagache • www.capelsa.net • Email : info@capelsa.net
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail